Après Alitalia, Air India et d’autres ?

Le Covid 19 a mis à mal le secteur aérien et cloué au sol les avions de la plupart des compagnies aériennes. Certaines d’entres-elles ne pourront pas s’en remettre économiquement et ne pourront voler à nouveau sans avoir préalablement évaluer des pertes abyssales et vendu une partie de leur fotte. La faillite les guette trop.

Ainsi, AIR FRANCE – KLM a eu besoin de l’aide de l’Etat français et du soutien de son Président Emmanuel Macron pour survivre. Sous assistance respiratoire comme les quatre grandes compagnies aériennes américaines, alors que la compagnie italienne AL ITALIA disparait en ce moment au profit de sa filiale « low cost ». De même que SOUTH AFRICAN Airways disparue aussi.

En Inde, la compagnie AIR INDIA a été rachetée au gouvernement indien pour environ 2 milliards d’euros lors d’une vente aux enchères. Elle avait accumulé les dettes durant 15 ans et au bord de la faillitte du fait du Covid 19 et de ses conséquences sur le tourisme, sa privatisation était inéluctable et dans les plans du Premier Ministre indien Narendra Modi. (Air India avait été nationalisée en 1947 succédant alors à TATA AIRLINES).

Le Groupe TATA, dirigé par Monsieur Tata, a repris AIR INDIA. Or, c’est un constructeur automobile, secteur qui a bien souffert également dans beaucoup d’endroits, sauf en Inde où le Groupe Tata est très diversifié. La compagnie sera remise à flot sans licenciements.

Le Compagnie THAI AIRWAYS INTERNATIONAL, elle aussi en banqueroute à Bangkok a licencié une grande partie de son personnel. Les autorités siamoises ont déjà revendu une grande partie de la flotte, afin d’essayer de réouvrir quelques destinations en 2021 et de maintenir l’espoir d’une reprise en 2022.

BANGKOK AIRWAYS semble redresser la tête alors que la low cost NOK AIR a déjà sombré l’an dernier. DRAGON AIR compagnie hongkongaise a elle aussi complètement disparu. Ce n’est pas tout-à-fait le cas de AIR ASIA très impactée en Malaisie et Indonésie, au bord de la faillite.

Les entreprises aériennes « low cost » semblent avoir un peu moins souffert un peu partout mais sont en train de subir la hausse mondiales des prix des carburants en fin d’année 2021 et certaines risquent de ne pas pouvoir la supporter pour 2022. Ce sera le cas de AIR ASIA très tournée vers la clientèle touristique qui tarde à revenir en Asie.

La Compagnie CAMBODIA AIR appartenant à VIETNAM AIRLINES en difficulté, a disparu elle aussi en 2020 et les avions de cette compagnie ont été repris par le Royaume du Cambodge. L’aide de la France au secteur aérien cambodgien, par l’intermédiaire de l’AFD, pourrait permettre la reprise prochaine de certains vols.

Actuellement, depuis mars 2020, aucun vol entre Bangkok et Phnom Penh !

JMDF

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s