Sihanoukville

L’ancienne ville de Kompong Som – comme bien des Cambodgiens continuent à l’appeler – a mauvaise réputation depuis trois ou quatre ans déjà.

Le Ministre de l’Interieur cambodgien, Sar Kheng, a déclaré récemment que la province de Preah Sihanouk ne devait pas voir se développer la réputation d’une zone ciminelle mais qu’il fallait au contraire restaurer l’ordre et l’image de cette province de façon à rassurer les futurs investisseurs.

Effectivement, les bruits circulent dans le pays que la Ville de Sihanoukville serait une base chinoise où le droit cambodgien ne serait plus pleinement respecté !

Effectivement, le Ministre reconnait qu’il y a eu quantité de meurtres, de vols, de kidnapping, de torture et même et surtout un trafic de drogues. Mais tous les cas ont été réglés pour que ceci ne recommence plus… par la Police provinciale.

De notre côté, nous avons entendu parler – des ragots ! – de vols de sang et de vols d’organes. Au profit de la Chine. Une de nos connaissances, indirecte, qui avait répondu à une offre d’emploi, a pris peur en entrant dans une clinique pour un contrôle médical sanguin d’embauche, et s’est enfui en courant…

Depuis ces deniers temps, des ONG recommandent aux jeunes gens de se méfier de répondre à des offres d’empois alléchantes dans cette province et surtout des entreprises chinoises, et autres intermédiaires, établis dans la Ville de Sihanoukville.

Le prestige a été atteint et les efforts de communication s’avèrent nécessaires, c’est certain.

JMDF 05/22

Asean divisée

Le 38e sommet de l’Asean, l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est, en octobre 2021, réunie au Sultanat de Brunei, avec montré une certaine cohésion malgrè la situation au Myanmar.

Depuis le lancement de l’offensive russe, le 24 mars 2022, toute l’Asean apparait divisée dans ses réactions ou par le silence assourdissant de certains. De fait, un mois après, seul Singapour ose appliquer des sanctions à la Russie. C’est notable !

Brunei et les Philippines ont aussi condamné l’invasion de l’Ukraine. Mais sans plus.

Les pays dirigés par des pouvoir autoritaires ne peuvent pas se permettre de critiquer un pouvoir autoritaire. Seulement prôner la Paix ! Cela ne coûte rien.

La Thailande, la Malaisie et le Vietnam restent silencieux, exprimant juste leur sentiment de tristesse devant cette crise et ses conséquences pour certains de leurs ressortissants ou de leurs intérêts.

A l’inverse, en Birmanie (Myanmar) la Junte au pouvoir a non seulement confirmé son vrai visage (militaire) mais est devenue un des rares pays dans le monde à avoir salué l’invasion russe.

JMDF 4:2022

ASEAN entre Chine et Russie

Les pays de l’Asie du Sud-Est peuvent-ils critiquer l’invasion de la Russie ou bien prendre parti en faveur du plus fort, sans y regarder à deux fois et s’interroger sur les conséquences possibles de leurs relations actuelles et futures avec la Chine ?

En fait, l’Asean semble tétanisée par ce qu’il se passe en Ukraine ! Une position commune est impossible sinon … de déclarer que la paix est souhaitable !

Les pays qui sont proches des USA se taisent, sauf Singapour qui rejoint les sanctions économiques et financières, et ceux qui sont dirigés par un pouvoir fort autocratique se taisent aussi, sauf Myanmar qui justifie le droit de la Russie de faire la guerre !

Taïwan n’est pas loin et chacun y pense : que se passerait-il pour moi si les Chinois …

Mais les bonnes relations avec la Russie ne sont pas neutres non plus. Ainsi, le Vietnam les développe depuis longtemps pour s’éloigner de la Chine. Donc, il se tait.

Surprise quand même de voir le petit Cambodge déclarer que la victoire militaire de la Russie ne semble pas possible !

JMDF

Président-surprise en Corée du Sud

Encore un « novice en politique » (rappelons-nous Zelinsky) qui déjoue les pronostics !

Yoon Suk-yeol qui était un candidat de l’opposition conservatrice, soixante ans, ancien procureur, connu pour ses dossiers, et son attitude intransigeante, vient de remporter les élections présidentielles en Corée du Sud ! Sans avoir fait auparavant d’engagement politique, le voici parvenu au sommet de l’Etat !

Election certes très serrée face au candidat du parti au pouvoir, mais le voici élu pour cinq ans de manière assez inattendue avec une volonté d’unifier le pays et de lutter contre la corruption..

« Nous devons unir nos forces pour le bien de la population et du pays », a-t-il affirmé au cours de sa première réaction face à la presse.

Sans doute y aura t’il quelques changements dans la politique étrangère de la Corée du Sud, notamment avec ses voisins. Une nouvelle page est tournée qui s’annonce très intéressante.

JMDF

La Thaïlande dépénalise la culture du cannabis

Le cannabis va être prochainement retiré des substances narcotiques par un projet de loi, a annoncé le Ministre de la Santé du Royaume de Thaïlande le 8 février 2022 !

Non seulement les particuliers devraient pouvoir faire pousser quelques plants (maximum six pieds) mais des entreprises de production pourraient en faire du commerce !

La production personnelle donnera lieu à déclaration. De même pour le chanvre. Autorisation nécessaire pour les entreprises de production selon les objectifs d’usage et de commercialisation.

Des détails techniques seront annoncés par le projet de texte de loi. Tout le monde est maintenant en attente !

JMDF

Les pays de la natte

La natte est un tressage réalisé à partir de fils de rotin, de paille, de jonc, de roseau, ou de divers végétaux séchés, durables et tressés. Elle est destinée à être posée sur le sol.

Le plus souvent la natte est enroulée dans l’attente de son utilisation. Elle se déroule au sol pour recevoir les invités. Dans tous les pays de l’ASEAN, les gens utilisent des nattes tant à la maison qu’en dehors. L’usage est celui d’un tapis.

Les pays musulmans, comme l’Indonésie ou Brunei, utilisent plus souvent des tapis que des nattes dans les lieux de prière ou à la maison. Moins coûteuse que le tapis, le natte a la faveur des populations nombreuses ou pauvres. Les pays touristiques balnéaires offrent des nattes aux visiteurs sur les plages plutôt que des transats ou bien en complément de ceux-ci.

Ailleurs, comme au Cambodge, la natte est un lieu de vie quotidienne dans les familles. D’ordinaire, elle remplace le lit !

C’est aussi un lieu de convergence, un lieu d’accueil, un objet de lien social et d’intimité, que l’on déroule pour accueillir, pour s’asseoir, pour y manger…

La natte devient cet espace sur lequel les vies se déploient, où l’on dort, où l’on mange, où l’on rit et
pleure, où l’on rêve.

Il existe des nattes en plastique (hélas). Cependant il existe aussi des nattes de luxe, à l’image des tapis de grande qualité. Tout est alors dans la soliditié et la durabilité ainsi que dans les dessins et les couleurs.

JMDF

Eric Raisina, un Malgache au Cambodge


La « Haute Couture » au Cambodge découvre ces dernières années de grands créateurs cambodgiens à Phnom Penh. La Capitale connait ses premiers défilés de mode.

Cependant le plus en vogue de tous les créateurs de mode est celui qui n’est pas Cambodgien mais vit dans ce Royaume depuis de très nombreuses années. Un francophone installé, lui, dans la Capitale d’Angkor : à Siem Reap.

L’Institut Français du Cambodge (IFC) vient de lui dresser en janvier 2022 son portrait de designer à la fois très créatif et très prolixe en références et en couleurs. Son avantage sur ses concurrents : il connait les tissus les plus recherchés, et même il sait les faire fabriquer et en imaginer de nouveaux…

 » Eric Raisina est né à Madagascar, source de son inspiration et de son goût pour le mariage des
couleurs. Il vit au Cambodge depuis vingt ans, son pays de coeur qu’il découvre lors d’un stage aux
Artisans d’Angkor après s’être formé à Paris et avoir collaboré avec Christian Lacroix et Yves Saint
Laurent
.

Découvrir, créer, façonner et transmettre sont ses mots d’ordre. Il est avant tout créateur de matières. Il s’inspire du tissage traditionnel khmer et des mélanges de matières naturelles malgaches où la soie était très prisée notamment pour les parures des morts.

Subtil coloriste, il invente et produit un smoke, obtenu par une technique particulière de tissage, la fourrure de soie, une technique de tissage et de retissage et les effets plume et demi-plume sur un organza de soie offrant volume et légèreté. Il utilise essentiellement des matières confectionnées dans ses ateliers où il maîtrise le processus de A à Z (filer, tisser, teindre, coudre, faire appel à tous les métiers nécessaires).

Familier de la Haute Couture à Paris, il invente au Cambodge le concept de Haute Texture où la matière devient la base de la création.

Il mêle le chic et l’élégance de la Haute Couture à la soie khmère, lui conférant ainsi un nouveau statut
« grand luxe ». Plus d’une trentaine de pays ont accueilli ses créations plaçant le Cambodge au rang des
influenceurs de mode. Enfin, partager sa passion pour la création textile en travaillant avec ses
collaborateurs, en formant les élèves à de nouvelles techniques… Un premier niveau pour améliorer et
perfectionner les techniques de tissage, dans le respect de la tradition, un second permet l’introduction
de l’art du crochet, de la dentelle et de la broderie.

Avec cette création, Eric Raisina parvient à montrer
les nombreuses possibilités et subtilités de la soie. »

Sa marque :

ERIC RAISINA
HAUTE TEXTURE


jean morel de froissart 2022

Candidat aux Présidentielles

Si j’étais candidat, courageux, aux élections présidentielles, ce mardi premier mars 2022, j’irai rencontrer le Président Macron pour lui demander de reporter les élections d’un an ou deux. Le report des élections pour cause de conflit ou de guerre peut se décider avec les présidents des deux assemblées et obtenir l’assentiment de tous les autres candidats.

D’ailleurs, ils ont tous déjà perdu !

Qu’ils reprennent une chance pour la prochaine fois.

JMDF

Le Jute est indien

La fibre naturelle de « jute » (Corchorus) est un des espoirs du textile dans ce nouveau siècle. Le jute, en effet, connaît aujourd’hui une étonnante image positive dans le monde.

En sac biodégradable, ou sur les podiums des défilés parisiens de haute-couture, cette matière éco-responsable a su se présenter comme une alternative durable aux matières plastiques à supprimer progressivement, et dont la culture serait surtout plus respectueuse de l’environnement que les autres matières textiles (le coton et le chanvre).

La fibre de jute est une plante haute de deux mètres qui pousse comme un arbuste avec des racines en terre et un climat chaud et humide de type tropical. Il existe deux plantes légèrement différente, le jute blanc et le jute rouge. Elles ne supportent ni la sécheresse ni l’inondation (contrairement à certaines autres cultures comme le riz).

La production mondiale actuelle est de plus de trois millions de tonnes. Des efforts sont entrepris depuis vingt ans pour son développement et la diversification de ce produit très marqué par la production séculaires de simples « sacs de jute » ; mais se trouvent souvent freinés par la non-rentabilité des investissements (exemple de la tentative des Philippines). La France essaie de développer la fabrication de « toile de jute » à partir de fibres importées.

Grâce à son climat humide, l’Inde en est historiquement le premier producteur mondial (environ 40 % est du jute indien). Aujourd’hui, on peut même parler du développement de l’industrie indienne du jute. Elle connaît un certain essor (toile de jute et nombreux produits dérivés) et fait de cette fibre naturelle un atout pour le pays, tant pour la consommation locale que pour les exportations.

Le Bangladesh, le voisin au Nord de l’Inde offre un climat équivalent chaud et humide et une main d’oeuvre bon marché qui en fait le second producteur mondial.

Ensuite la Chine dans les zones où le climat le permet, et aussi le Myanmar sont producteurs… Le Cambodge tente actuellement de réintroduire la culture du coton et du jute.

JMDF