Siam d’aujourd’hui ou la fathaïlité

Comment étaient les Siamois dans le passé ?

Plus j’étudie l’Histoire de la désagrégation progressive de l’Empire Khmer sous les coups de butoir de son grand voisin de l’Ouest, plus je me dis que les temps ont bien changé pour ces derniers.

Les « TAÏS », à l’origine (un peu moins de 1000 ans de conquêtes), étaient en effet un peuple de quelques milliers de guerriers et dans leur exil vers les contrées de plus en plus situées au Sud de la  Grande Chine, ils emmenaient femmes et enfants et s’installaient comme des tribus organisées, hardies et victorieuses le long des rivières de l’Asie du Sud-Est.

Créant des sites urbains à eux (exactement au point de passage entre l’Empire Birman et l’Empire Khmer) dont les vestiges au fil des siècles révèlent de multiples talents architecturaux et artistiques et un courage hors normes, les Siamois ont peu à peu construit un vrai pays flambant neuf. Le Siam. Certes, les populations croissantes et se mélangeant plus ou moins au fil du temps avec les indigènes survivants, étaient sûrement dociles puisque sous l’autorité suprême d’un vrai chef de guerre respecté et dans la peau duquel se façonna un Roi tout puissant…

Cependant, ils espéraient toujours mieux du lendemain. Ils rêvaient et repartaient à la conquête des fleuves et des mers… Atteignant la péninsule malaise et la descendant…2000 kilomètres au Sud de leur première capitale… aujourd’hui au Laos ! Puis à Chiang Ma ï au Nord du pays. La Capitale actuelle, Bangkok, (qui ne s’appelle d’ailleurs pas comme cela mais : Krunghtep Mahanakorn…) ne date que de 250 ans !

L’épopée de tout un peuple.

Les TAïS devenus les Siamois sont maintenant redevenus des THAïS (La seconde guerre mondiale a vu le Siam choisir le mauvais camp, celui des perdants, changer de nom s’est imposé pour redorer le blason royal).

Comment sont-ils ?

Les « THAÏS » d’aujourd’hui sont devenus d’une docilité effrayante durant le dernier siècle (leur calendrier est différent) sans doute mais aussi et surtout ces dernières années (20 ans de troubles politiques avec des chemises pour blasons colorés) lorsque l’armée par deux fois a pris le pouvoir. Un Roi vieillissant, puis un Roi issu de l’armée et voilà un pouvoir fort qui règne sans partage sur une population de près de 70 millions d’habitants  qui acceptent !

Rêvent-ils encore ? – Sûrement pas puisqu’ils passent leur temps à se préoccuper principalement de leur nourriture et un peu de leur corps.

80% de la population est passée par l’école du royaume (le reste dans les écoles religieuses, chrétiennes, coraniques) et le niveau d’apprentissage du respect est maximum alors que celui de l’ouverture à la culture et à la réflexion est minimum.

80% est pauvre mais tout le monde survit avec le sourire même dans la détresse ou la misère. Les perspectives d’avenir ? on ne connait pas vraiment les lendemains qui chantent car le bouddhisme vous apprend à tout sauf à réussir ensemble un projet, un parcours, un pays … Chacun pour soi doit survivre, chacun son karma, chacun sa mort …

La fatalité est probablement quasiment enseignée entre l’école et la pagode.

Depuis des années, les gens bien pensants prennent la main des citoyens pour leur dire ce qu’ils doivent choisir comme bulletin de vote… La loi les y aide ; le « lèse majesté » les bride par nature a priori de tout … Et maintenant, les Thaïs seraient prêts à respecter une sorte de silence relevant du « lèse-army ». C’est désarmant …

 

2 réflexions sur “Siam d’aujourd’hui ou la fathaïlité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s