Le Cambodge se vend bien ! Mais cela semble le grand casino …

Qui contrôle la roulette ?

Certes, il y a un Gouvernement Royal et un Super Premier Ministre, un Conseil de Développement du Cambodge qui reçoit les investisseurs, un Ministère du Tourisme qui fait face à tout avec gourmandise et efficacité mais le développement du Cambodge est-il encore vraiment sous contrôle ?

Il y a tellement de frénésie dans le développement actuel du tourisme qu’il est permis de se poser des tas de questions. Est-il maîtrisé ? Qui pilote ? Des choix stratégiques ont-ils été pris ? Apsara est une chose pour les temples d’Angkor mais y a t’il un équivalent pour la mer et les îles? L’industrie touristique cambodgienne semble effectivement basculer d’un tourisme de l’archéologie, de l’Histoire et des villages verdoyants vers les plages et le balnéaire ! Loin de la Culture, près du fric.

Le tourisme, de fait, dès maintenant semble avoir fait le choix de la mer. Les Chinois du Cambodge aussi. Le Cambodge dispose de caps rocheux et la jungle est à deux pas des côtes. Des ports de pêches isolés commencent à être reliés par des voies routières bien praticables. Au-delà des mangroves impénétrables se trouvent des plages de sable blanc et une des eaux couleurs de rêve.

Et puis des îles et des îlots. Couverts de verdure dont la seule vue donne envie de naviguer, les bateaux ne s’y trompent pas…

Entre la frontière de Thailande et celle du Vietnam comment ne pas envisager le développement d’une zone de tourisme paradisiaque. Le Code des Investissements permet d’ailleurs d’offrir aux investisseurs des zones spécifiques où le retour sur investissement est quasi-garanti ! Il ne manque plus qu’à faire.

La région côtière est en plein boum. De nombreux projets d’infrastructures voient le jour. Certains sont énormes. Voire démesurés. On se demande d’abord comment seront-ils financés ? Il est vrai que des Chinois arrivent en nombre et les poches pleines de dollars. Bizarre, non ?

Sihanoukville avait connu la mafia des Russes il y a une bonne décennie. Serait-ce une mafia chinoise ? Ou bien simplement celle de Macau, puisque les casinos fleurissent et les bordels vont suivre …

Certes, il y a une explosion normale du nombre de touristes sur les plages et plus récemment dans les îles. Le Cambodge se place désormais comme une attraction balnéaire et il st souhaitable que le développement suive sinon ne précède.

En 2020, le Cambodge pourrait devenir « la nouvelle destination du soleil et de la mer » en Asie-du-Sud-Est. C’est une évidence.

Dommage, ce ne sera pas Bali ! Parce que tout ce qui faisait le charme de la culture locale et celle des petits pêcheurs cambodgiens, va vaciller sous peu. Si ce n’est déjà fait à certains endroits où les Chinois achètent les terrains, les terrains et les maisons, et les Khmers se retrouvent avec un pactole à vivre chez les cousins … dans les faubourgs.

Faux bourgs ? Oui, il y a quelque chose de faux qui dérange.

 

JMDF

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s