Mé kong me respecte !

Mais qu’on me respecte !

Hommage au fleuve Mékong de nos rêves de nature

 

O rage, O désespoir, vois mes rives qui saignent,

Les eaux troubles de mes yeux rouges veulent devenir.

Des siècles je charrie pour que le delta baigne

Avant que des connards poussent mes flots flétrir.

 

De l’Amont, ils me barrent, là-haut (Lao) tient cette infamie

N’ai-je donc tant coulé que pour cette cruauté

Qui brise, tue, dépoissonne et désespère la vie ;

Jamais je n’aurais cru(e) une telle destinée.

 

Mes bras sont ligotés mes pieds d’Aval brisés.

Sans vrai respect, ils verront ma colère grandir ;

( ici vient la cata strophe)

Un jour l’ami Mékong sortira inonder

Des rives ses enfants qu’il aime pourtant tant.

 

JMDF

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s