Le Cambodge va bien !

 

Si le qualificatif « Incredible India » correspond bien à ce continent, il faudrait en chercher un autre pour l’un des plus petits pays de l’ASEAN : tant il est  « Incrédible Cambodia » !

Osons alors : « Surprenant Cambodge », avec un « s » comme Super, ou un « p » comme Pays des Merveilles !

Oui, le développement du Cambodge se poursuit avec un rythme de croisière digne des grands paquebots. A telle vitesse que l’économie du pays ne semble pas disposée au moindre ralentissement.

Les prévisions de croissance économique au Cambodge, validées chaque année par la Banque Asiatique de développement et la Banque Mondiale, l’attestent : 2016 sera encore une bonne année. Et vraisemblablement 2017 aussi …

Ce pays en plein boom économique durant 15 ans connait une croissance annuelle constante de 7% l’an. Cela signifie que la richesse nationale a doublé, que le revenu par habitant a doublé et que la pauvreté a été divisée par deux. Surprenant Cambodge.

Certes, tout n’est pas parfait. Notamment sur le plan politique où l’opposition est muselée et sur le plan économique où la diversification industrielle demeure encore insuffisante, ce qui est aussi inquiétant que le manque de ressources énergétiques, et sur le plan social où l’inégalité des chances demeure sévère. Mais le dynamisme des investissements ne faiblit pas, l’agriculture commence timidement sa modernisation, le système éducatif se redresse, le pouvoir semble avoir entrepris de s’attaquer à quelques cancers intérieurs et l’argent coule à flot dans un système bancaire en plein développement lui-aussi.

Indicateur privilégié, le tourisme reste en progression par tête de pipe mais avec un certain ralentissement de l’accroissement du nombre de passagers dans les trois aéroports du pays. Néanmoins, ça progresse sauf que chaque portefeuille de touriste est bien plus plat qu’auparavant et les professionnels de l’industrie de l’hébergement et de la restauration font en ce moment le bilan d’une « hot season » qui s’achève par avec des baisses de chiffres d’affaires de l’ordre de 20%. Dans le domaines artisanal idem sinon pire.

Pas de quoi s’affoler puisque l’ouverture du grand marché de l’ASEAN ne semble pas porter ombrage au Cambodge qui fera en 2016 mieux que ses grands et riches voisins. Même la sécheresse qui touche en ce moment plusieurs provinces ne semble pas inquiéter outre mesure les autorités. Elles viennent néanmoins de procéder à un remaniement ministériel de quelques portefeuilles-clés, comme l’Agriculture, les Transports et l’Aménagement du Territoire.

Les observateurs inquiets trouveront des sources de fragilité dans le dispositif de crédits et même dans le développement outrancier des organismes de micro-crédit. De même ne se prépare t’on pas à une dangereuse bulle immobilière ? Mais ce serait oublier que nous sommes en Asie et que l’on peut vivre quotidiennement à côté des trous, et des rats, et les combler au moment nécessaire, comme on parvient à couvrir une ligne budgétaire vierge avec le sens de l’opportunité et avec la solidarité de ses partenaires, souvent chinois, pour boucler un projet ou un Budget rarement équilibré. Demain ne fait jamais peur, on vit pour aujourd’hui…

Il est vrai qu’aujourd’hui ça roule et que ici : « quand le bateau va, tout va ».

Alors, la vie est belle à court et moyen terme au Cambodge. L’année charnière de 2018 sera fondamentale pour ce « Surprenant Cambodge » et la réponse à la question qui lui sera posée : Quitte ou double ?

JMDF

 

 

Une réflexion sur “Le Cambodge va bien !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s