2016 comme 2015 à Bangkok ?

L’année 2016 a commencé en Thailande par un nouvel espoir. En effet, la junte militaire au pouvoir a annoncé maintenir la présentation au peuple « l’an prochain » d’un projet de nouvelle Constitution pour le Royaume et la tenue d’élections générales de remise en marche de la vie politique.

L’armée avait opportunément pris le pouvoir au milieu de la chienlit politique de 2014 puisque les Rouges et les Jaunes, après des élections législatives (les Rouges vainqueurs), continuaient à s’affronter dans les rues (contestation du pouvoir par les Jaunes) et, dans le même temps, soupçons de corruption généralisée…

Cependant, en 2015, un premier projet (Charter draft) avait été rejeté par les Militaires eux-mêmes. Semblait-il, parce qu’il ne garantissait pas que la classe politique puisse réellement fonctionner … différemment. Des mauvaises langues disaient que les militaires repoussaient ainsi d’un an l’échéance de leur pouvoir (coup d’Etat contre Yingluck Shinawatra).

Cette fois, le projet vise à réconcilier les Thaïlandais et la classe politique sans pourtant régler le problème du premier ministre Shinawatra en exil qui probablement continuera à exacerber les deux camps dans l’avenir. Mieux même il crée un Sénat avec 200 membres non élus, comme si l’on voulait conserver des postes pour des politiciens qui ont vraiment fait leur temps et dont certains d’entre eux sont issus de l’armée. Est-ce le meilleur moyen de changer les habitudes de corruption contre laquelle la junte se bat depuis deux ans ?

Ce nouveau projet de Constitution est mis en consultation auprès de la population. Mais que veut la population actuellement bridée ? – Sans doute lutter contre la corruption. Certainement retrouver des libertés d’expression. Ne pas retomber dans la division qui a fait descendre les militants dans les rues… Préserver la Monarchie constitutionnelle.

Les détracteurs politiques du projet estiment que d’autres éléments sont anti-démocratiques. Mais qu’est-ce vraiment la démocratie dans un pays comme celui-là fondamentalement divisé entre l’élite bangkokienne et les classes provinciales défavorisées ?

Le projet amendé devrait être présenté à référendum au mois d’août prochain. S’il est repoussé, tout sera décalé … d’un an ! On aura le temps d’en reparler avant juillet 2017.

jmdf

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s