Cambodge : la courbe du tourisme ?

En dépit de la hausse de 6% du nombre de touristes venus visiter le Cambodge en 2015 (4,8 millions ), la courbe de progression apparaît freinée et s’est peut-être inversée puisque les années suivantes risquent de confirmer la tendance.

Dans le même temps, la Sociétés des Aéroports du Cambodge vient d’ouvrir son terminal rénové et agrandi à Phnom Penh. Il était temps puisque le nombre de touristes ne cesse de croître. L’aéroport de Siem Reap Angkor où arrive le plus grand nombre de visiteurs devrait suivre.

Où est le problème ?

  • Sans doute dans le fait que les touristes asiatiques sont désormais plus nombreux que les touristes occidentaux. Il suffit de rencontrer les chefs d’entreprises français travaillant dans le milieu hôtelier pour apprendre que le chiffre d’affaires 2015 est en très nette baisse par rapport à 2014.
  • Non seulement les Occidentaux sont moins nombreux mais leur pouvoir d’achat a baissé. Dans un hôtel où la clientèle baisse de 20%, la bijouterie voisine perd 30% de son chiffre !
  • Les Chinois sont ceux dont le nombre a le plus progressé (devant les voisins Vietnamiens et Thaïlandais) mais ils voyagent en groupes et visitent les temples également en groupes ; tout y est organisé sans loisir de dépenses pour les petits vendeurs et les boutiques.

Dans les années qui viennent la seule progression à attendre est bien celle des visiteurs du grand voisin nordiste, les Chinois. Le Cambodge qui a fait nettement depuis une décennie le pari d’un tourisme de masse va pouvoir ainsi poursuivre sa progression. Néanmoins, quelques-uns s’inquiètent à la fois de la dégradation possible de certains sites archéologiques « survisités » et de la baisse effective des retombées économiques pour certaines populations qui ne vivent que du tourisme. Sans compter que le pays a absolument besoin de créer des emplois pour sa nouvelle jeunesse qui arrive maintenant sur le marché.

Néanmoins, la situation internationale étant de moins en moins favorable au tourisme dans le monde, la seule solution pour le Cambodge ne passerait-elle pas logiquement par les Chinois et par leurs agences, leurs hôtels, leurs restaurants et par leurs compagnies aériennes bien présentes ? La concurrence est ouverte…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s