Qui est donc FROISSART ?

Qui est ce Froissart ?

Est-ce un nom d’emprunt ?

Forcément, il y a une majorité de lecteurs de ce Blog (5000 seulement !) qui ne comprennent pas pourquoi le nom de Jean Morel apparaît associé à un certain … Jean de Froissart !

– Tout simplement parce qu’ils ne connaissent pas ce personnage éminent, JEHAN FROISSART, qui fut natif de Valenciennes en France ! Plus même les amis ignorent même que ce nom remonte à mon passé (ma prime jeunesse) et à ma région d’origine, le Hainaut !

Ce nom est surtout né de la période historique appelée Moyen Âge au quatorzième siècle (et non pas de moi qui suis bien du … vingtéunième !).

Ah ! La bonne Ville de Valenciennes !? Ce n’est pas Paris. Certes, à bien y regarder, les deux villes ont à peu prés la même forme, le même dessin de structure urbaine (!), la Seine en moins, puisque l’Escaut, canalisé à Valenciennes, est quasi extérieur à la ville bâtie sur son affluent la Rhônelle (petit Rhône ?). Nous avons les mêmes boulevards circulaires, situés en somme sur les anciennes fortifications de Vauban. Et les mêmes canaux intérieurs…

Cependant, mis à part la taille sans commune mesure avec la Capitale, à Paris figurent les noms des Maréchaux de Napoléon, glorieux en guerre mais bien souvent, à quelques exceptions près, moins glorieux dans Paris ou loin des champs de bataille.

Ah les marais chauds ! Nous, les Valenciennois, nous sommes fiers d’avoir à chacun de nos boulevards le nom d’un grand artiste né dans la capitale du Hainaut et qui fait la gloire de la Ville depuis … Jehan Froissart et même le XIV ième siècle !

C’est autre chose que des guerriers corses ou parisiens dits « napoléoniens » !

Cette situation rélève d’une culture profonde née d’une « Ville franke », longtemps libre, aux mains des Comtes de Hainaut, dans le giron du Roi d’Espagne, à travers les Pays Bas du Nord et seulement rattachée à la France il y a trois petits siècles par l’affreux Roi Soleil Louis le Quatorzième. Affreux pour Valenciennes puisqu’il assiègea la ville et nous assujétis.

Valenciennes, capitale du Hainaut français (sa ville sœur, Mons, est en Belgique), ce devrait être le Monaco du Nord. Une  » Ville franche  » et hennuyère ! Qu’importe que nous ne soyons pas devenu une vraie principauté (notre Maternité s’appelle pourtant bien Monaco, j’y suis né ! un peu monégasque, comme le Ministre Darmanin !) et qu’il nous manque maintenant plusieurs boulevards pour parvenir à caser tous nos grands hommes (il est vrai peu de femmes, sans doute méconnue !).

Nous sommes pas mal connus sur nos boulevards : Froissart, Carpeaux, Watteau, Eisen, Harpignies, Pater, Hiolle, et tant d’autres prestigieux grands prix de Rome qui ont fait de Valenciennes une cité des Arts (visitez donc le nouveau jardin public des Prix de Rome) à qui l’on prête depuis des décennies le titre prestigieux de :  l’Athènes du Nord !

Pourquoi n’aurions-nous pas aussi un musicien dans ce florilège puisque nous avons une prestigieuse Académie des Beaux-arts, située rue Ferrand, qui répond à tous les critères d’un lieu unique de création artistique et que la musique est dans les tous premiers rangs de nos fiertés. Pour avoir chanté (Petits Chanteurs de Pierre Moreau) dans les chœurs de Maître Eugène Bozza (compositeur du Chant de la Mine, interprête de Carmen, … !), au siècle dernier, je serai disposé à ouvrir un nouveau boulevard à celui-ci. Sans compter que nous avons une avenue et un stade Nungesser dont nous ne sommes pas peu fiers et un monument à Nungesser et Coli. Le Stade rénové ayant pris le nom de Stade du Hainaut, la tribune populaire garde le nom Nungesser.

Jehan Froissart est le premier d’entre nous, de façon chronologique. Même si le Cantilène de Sainte-Eulalie, le plus vieux poème revendiqué par les Français « de langue française médiévale », se trouve bien dans les Archives de la Ville de Valenciennes.

C’est Jehan Froissart qui fait figure de premier grand historien, premier chroniqueur de l’époque. Presque un des premiers « journaliste de son temps », le temps de la Guerre de Cent Ans, alors que Valenciennes était une ville franche, une ville de foires, non rattachée au Royaume de France situé plus au Sud.

Ecrivain chroniqueur (après lui, Georges Chastelain et Jean Molinet également à Valenciennes, berceau du journalisme français !), il nous a laissé un grand nombre de « Chroniques » qui nous permettent de suivre des récits chevaleresques dans la langue de l’époque de la guerre de Cent ans.

Clerc, aimant la vie et les plaisirs, poète, Jehan Froissart a inspiré bien des Valenciennois de plume avant de se retirer dans une abbaye (ah, pour l’amour de la bière et du fromage ?). Il m’inspire depuis mon enfance.

Jean, mon prénom porte un « e » qui ne sert à rien, lui aussi. Avant Jean, Jehan portait un « h » qu’il a logiquement perdu avec l’évolution de la langue française. A quand la suite pour abandonner mon « e » ? Il est vrai que dans le pays-bas de Valenciennes JAN, orthographié en trois lettres, serait vite prononcé « ianne » comme en Hollandie ! Alors gardons Jean et pas Jan comme j’aimerais – même si les anglophones m’appellent naturellement « gin » !

En fait, sans la moindre prétention, j’essaie de me sentir comme dans la continuité de celui que j’ai côtoyé dans mon enfance, en allant jouer au Square Froissart, à faire courir mon chien, et à rêver, sous les yeux d’un fort joli monument dédié au chroniqueur (photo ci-dessus). Cela s’arrête là, bien sûr. Osons.

De plus, mon ancêtre concitoyen J(eh)AN FROISSART était devenu Chanoine de CHIMAY, ce qui n’est vraiment pas pour me déplaire (l’Abbaye de Chimay, encore tout un programme de nos jours!) puisqu’il a fini dans la bière avant d’être enterré je ne sais où vers 1404.

JMDF / 2000 / 2020

2 réflexions sur “Qui est donc FROISSART ?

    • C’est gentil. Effectivement, je me sens un vrai descendant. J’essaie parfois d’être objectif mais je suis aussi très volontaire pour me battre sur certaines idées sans doute un peu … subjectives !
      L’équilibre est dans la dualité !
      Bises

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s