Asean divisée

Le 38e sommet de l’Asean, l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est, en octobre 2021, réunie au Sultanat de Brunei, avec montré une certaine cohésion malgrè la situation au Myanmar.

Depuis le lancement de l’offensive russe, le 24 mars 2022, toute l’Asean apparait divisée dans ses réactions ou par le silence assourdissant de certains. De fait, un mois après, seul Singapour ose appliquer des sanctions à la Russie. C’est notable !

Brunei et les Philippines ont aussi condamné l’invasion de l’Ukraine. Mais sans plus.

Les pays dirigés par des pouvoir autoritaires ne peuvent pas se permettre de critiquer un pouvoir autoritaire. Seulement prôner la Paix ! Cela ne coûte rien.

La Thailande, la Malaisie et le Vietnam restent silencieux, exprimant juste leur sentiment de tristesse devant cette crise et ses conséquences pour certains de leurs ressortissants ou de leurs intérêts.

A l’inverse, en Birmanie (Myanmar) la Junte au pouvoir a non seulement confirmé son vrai visage (militaire) mais est devenue un des rares pays dans le monde à avoir salué l’invasion russe.

JMDF 4:2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s