Tortues géantes du Mékong

Préservation des tortues géantes à carapace molle sur le Mékong

Par Raphaël FERRY | Publié le 01/01/2021

tortue géante de Cantor à carapace molle Mékong

Cambodge – L’équipe de protection des nids de la Wildlife Conservation Society (WCS), en collaboration avec l’administration des pêches, a découvert le premier nid de la tortue géante de Cantor à carapace molle contenant 32 œufs.

D’après un communiqué de presse de la WCS rendu public hier , les œufs ont été découverts sur une plage du Mékong du district de Sambour, province de Kratié, au début de la saison de nidification qui commence de novembre à mai de chaque année.

Le nid est maintenant protégé par une communauté locale désignée contre le braconnage, a dit la même source, ajoutant que l’équipe espère découvrir plus de nids pendant cette saison de reproduction.

Au cours de la saison de nidification de 2020, l’équipe communautaire de protection des nids a trouvé 49 nids de la tortue géante de Cantor à carapace molle totalisant 1.756 œufs. Bien qu’il ne s’agisse que de deux nids de plus par rapport à la saison de nidification de 2019, le nombre d’œufs était beaucoup plus élevé que ces dernières années.

La tortue géante à carapace molle d’Asie (Pelochelys cantorii) a été inscrite sur la Liste rouge de l’UICN comme étant en danger d’extinction à l’échelle mondiale. On la croyait éteint dans la partie cambodgienne du Mékong jusqu’à sa redécouverte en 2007 dans un tronçon de 48 km du fleuve dans les provinces de Kratié et Stung Trèng.

L’espèce se trouve principalement dans les rivières et ruisseaux d’eau douce intérieurs à faible courant. Certains éléments indiquent que son aire de répartition s’étend également aux zones côtières. Elle est présente dans l’est et le sud de l’Inde, au Bangladesh, en Birmanie, en Thaïlande, en Malaisie, au Laos, au Cambodge, au Vietnam, dans l’est et le sud de la Chine, aux Philippines (Luzon et Mindanao) et en Indonésie (Kalimantan, Java et Sumatra)[2].

Malgré des informations selon lesquelles elle pourrait atteindre 2 mètres de long et qu’elle serait la plus grande tortue d’eau douce au monde, cette taille maximale et ce titre sont pour le moins sujet à caution. Apparemment, le plus grand spécimen connu de 129 cm de long en carapace est considéré comme suspect et le plus lourd spécimen connu (pesant environ 250 kg) était en fait une tortue à carapace molle géante du Yangtsé mal identifiée.

Une fourchette plus réaliste de longueur de carapace pour cette espèce serait de 70 à 100 cm et elle fait partie d’une demi-douzaine de tortues à carapace molle géantes qui atteignent des tailles exceptionnellement grandes, c’est-à-dire plus de 100 kg.

C’est un prédateur en embuscade, principalement carnivore, qui se nourrit de crustacés, de mollusques et de poissons (bien que certaines plantes aquatiques puissent également être consommées) La tortue passe 95% de sa vie enterrée et immobile, avec seulement ses yeux et sa bouche qui dépassent du sable.

Elle ne fait surface que deux fois par jour pour respirer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s