Co-vides-amants

Jean Morel de Froissart

Un peu spéciale, mon amie sur la terre
Son visage râle et les gestes en barrière
Elle aime ça.
Elle s’obstine aux sorties défendues
Et je devine son stress mal foutu.
C’est comme ça.
Tellement confinée qu’on lui testerait un sort
Tellement si femme, si peu masquée elle mord.
Elle a les cieux en colère
Elle a le message qui tue
Whatsapp tira la première
M’a touché, c’est foutu.
Un peu largué, un peu de malentendu
Mes lectures hérissent ses cheveux,
C’est charmant !
À s’écharper sur des mots malheureux
On vide toujours des moments des tendus
Covidemment ?
Elle a vingt dieux revolvers
Elle a le message qui tue.

Le 19 est tiré, c’est foutu.

JMDF … bat l’avoine

Voir l’article original

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s