Le royaume de Siam ne va pas bien

« Libérez la Jeunesse » entend-on en ce moment !

Les choses ont vraiment changé dans le royaume ces derniers temps et pas en bien. Avec Rama X, c’est un militaire qui est au Palais et avec lui une Constitution a été adoptée favorable à la Junte militaire (de 2014) qui s’est arrangée pour gagner « ses » élections en 2019.

Le demi-peuple ne s’y trompe pas (le pays est très divisé) et se trouve de bien mauvaise humeur depuis le début de l’année 2020. Après avoir écarté un homme politique démocrate Thanathorn et populaire malgré sa richesse, après avoir fait disparaître au Cambodge des opposants au régime, le pouvoir autoritaire en place doit faire face à des réactions populaires : de grands rassemblements étudiants pro-démocratie. Interrompus quelques mois à cause de la crise sanitaire, ils ont repris depuis la mi-juillet avec une énergie renouvelée. Le dimanche 16 août ce sont 10 000 personnes qui ont osé défiler à Bangkok.

Ce qui est nouveau et qui se révèle avec surprise comme un vrai changement politique c’est que la contestation qui touche les bases du régime. C’est-à-dire la royauté.

Les cris contre les injustices (le Ministre de l’Economie a bien démissionné) continueront, c’est certain, réclamant au moins de la compétence et de l’équité, au-delà des barreaux des prisons et des chaînes que l’on impose aux prisonniers comme au Moyen Age… La Thaïlande entre dans une période plus que trouble. En eaux troubles. Elles finiront dans dix ans dans le Golfe de Siam ?

JMDF

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :