Le Cambodge resserre les mailles

S’il est un petit pays pays habitué à souffrir c’est ce petit Royaume du Cambodge où le destin semble toujours s’acharner à détruire et à anéantir les efforts.

Alors que l’économie était florissante avec un taux de croissance de 7% par an depuis 15 ans et que l’industrie textile n’avait comme concurrente que le succès de l’industrie touristique tournée vers les temple d’Angkor mais aussi récemment vers les nouvelles stations balnéaires, voici que tout s’effondre.

Il n’y a plus de touristes au Cambodge, à part quelques dizaines qui se sont fait piègés par l’absence d’avions. Et toute l’industrie de l’hospitalité et en train de plier le genou alors que les employés des hôtels, restaurants, guides, agents de voyage, se retrouvent pour la première fois depuis des années à se demander comment ils vont acheter à manger aujourd’hui et demain.

L’habillement a commencé à souffrir du fait que les entreprises de confection sont détenues par des Chinois. Tout ferme peu à peu. Ce sont des dizaines de milliers d’employés, proches de la précarité de tout temps, qui se retrouvent au chomage technique sans la moindre indemnité. Bientôt des centaines de milliers.

Le Covid 19 vient tout bouleverser même si le virus reste, semble t’il, assez circonscrit pour l’instant. Comme partout ce sont des Etrangers qui ont amené l’épidémie. Un Chinois puis un Japonais, puis des Malais puis des Français… Mais la peur règne. La moitié des contaminés sont sous traitement. Pas de mort pour l’instant. Ceci est tellement important pour le redémarrage du tourisme espéré en novembre.

Toutefois, le gouvernement qui gère la crise sanitaire avec attention et bon sens, en essayant de remonter les contacts  dans l’environnement de chaque malade, de fermer les boutiques concernées et de mettre les personnes en quarantaine pour éviter les « closters », veut aller plus loin. Des milliers de travailleurs Khmers sont rentrés de Thaïlande, pays touché par le Covid 19 et furent placés dans une quatorzaine qui va se terminer. Que va t’il alors se passer ?

Où est le Coronavirus ?

Craignant les déplacements de la population liés traditionnellement les 13 et 14 avril pour le Nouvel An khmer, le Premier Ministre a décidé de … supprimer le Nouvel An et surtout de resserrer les mailles du filet et de maintenir les gens sur place de manière autoritaire. Aucun voyage. Annoncé « hier midi pour hier soir », des gens sont piègés en province et ne peuvent regagner leur domicile deci dela à travers le pays.

Ainsi, depuis le 9 avril à Minuit et jusqu’au 16 avril toutes les routes nationales et départementales sont coupées et personne ne peut se déplacer d’une province à une autre. Mesure radicale rassurante qui va permettre d’observer où peut se trouver le virus dans le Royaume tout en l’empêchant de se répandre.

Résultat la semaine prochaine ? En attendant, la population des grandes villes se confine plutôt sagement, à l’exception de la jeunesse.

JMDF

 

2 réflexions sur “Le Cambodge resserre les mailles

  1. salut Jean,

    les effets économiques, sont et vont être terribles, en Inde également des millions de gens vont se retrouver démunis, sans travail, sans argent, l’enfer!

    ________________________________

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s