Trop de chinese around ?

Ne soyons pas racistes.
Les touristes Chinois sont sans doute une plaie pour leurs voisins qu’ils visitent souvent groupés et parfois sans réellement savoir où ils sont, mais ce n’est pas une raison pour les fuir aujourd’hui alors qu’un virus un peu plus dangereux que celui de la grippe se répand en Asie et dans le monde.

Le Cambodge, le Laos, et à un degrè moindre les Philippines (pas le Vietnam ?), sont devenus les nouveaux amis des Chinois. Les Thailandais et les Singapouriens, eux, n’ont jamais été éloignés du Saint Emire du Milieu du fait de leurs origines (souvent chinoises diasporés), bien au contraire.

Les Casinos fleurissaient deci dela pour attirer les Chinois et depuis deux ans les visiteurs étaient de plus en plus nombreux, participant à un taux de croissance de l’Asean de 5% environ. Mais tout risque de basculer. Déjà la crise de Hong Kong a procuré de l’inquiètude … et depuis six mois un ralentissement était notable, notamment au Cambodge et aux Philippines où les jeux d’argent par internet exacerbaient… les populations locales et les contrôles gouvernementaux.

D’ailleurs les visas d’entrée se donneraient maintenant un peu moins facilement.

Et puis voici la crise du Coronavirus 2019 qui fait des ravages depuis janvier 2020. Plus de 70 000 malades en Chine. Quelques cas dans l’ASEAN. Et voici que les groupes de Chinois disparaissent complètement… des sites touristiques ! Serait-ce le moment de visiter les temples d’Angkor ? – Certainement.

50% de hausse de visiteurs Chinois en 2019, et 50% de baisse peut-être en 2020 ? Billets de retour et remerciements !

Les Sud Coréens sont encore là. Surtout au Vietnam et en Thailande. Un peu en Indonésie. Les Japonais aussi mais tellement moins nombreux.

Dure sera en conséquence l’année 2020 dans l’ASEAN pour le tourisme si rien ne change. Les prévisions deviennent actuellement négatives. Surtout que les Occidentaux sont en train d’avoir peur de programmer des vacances proches de la grande Chine.

Les routes de la soie de l’Empereur Xi, à peine sèches, s’effritent.

JMDF

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s