La solitude ou la folitude

Whaouhhh ! Elle est très belle cette chanson. Bécaud, Reggiani, Moustaki,

En son temps j’avais vraiment communié avec « la Solitude, ça n’existe pas » de Gilbert Bécaud. J’étais persuadé qu’elle n’existait pas … Vraiment pas.

J’ai aimé celle qui m’a parfois accompagné, aidé à vivre sans doute et sans doutes,  souvent vécu avec elle, au-delà des amours qui tourmentent et qui meublent, car je l’aimais et je la choisissais autant qu’elle me chérissait. Choisie jamais subie.

Mais elle vient de me tomber dessus ces nombreux derniers mois alors que je suis affaibli dans mon corps et dans mon âme et dans mes envies. Elle m’agresse et me déprime. Elle cogne à mes portes. Elle revient lorsque je la repousse, elle se pointe lorsque je pense être assez fort pour la gérer. Elle m’agresse. Elle s’installe comme une invitée indésirable. Après 17 heures, au thé-la-moi, s’il vous plait !

Je n’en veux pas pour dîner !

Les lieux semblent soudain ses complices. A l’auberge des Jean qui passent. Elle me rappelle… La, lui, elle, eux, le marteau, la pelle, la pioche, la faucille. Heurts en chemin. Heure T.

Ma route ressemble au Cambodge, route pleine de nids-de-poules.

Mon âme à trous, mon âme à trous …

V.

Moi, le fort, je deviens fébrile, fragile, faible. F, faut le faire.

Vivement que le vent tourne …

Vive le vent.

jmdf

3 réflexions sur “La solitude ou la folitude

  1. Bonjour Jean, Il nous arrive, parfois, d’avoir des moments de doute ou de tristesse face au temps qui passe et nous éloigne de nos amis, collègues, partenaires et amours. La prise,de conscience de la solitude, voulue, partagée est un moteur, celle de la conscience de la solitude sans volonté est affligeante. Je suis toujours heureux de te lire après tant d’années et d’éloignement, ton rire, ta générosité, ton engagement, sont encore en moi. J’aimerais beaucoup que l’on se revoit. Si tu rentres en France et que tu peux passer vers Grenoble, tu as le gîte et le couvert assurés et sans limite…..Partageons nos solitudes et notre vin…. Je t’embrasse a très vite Bernard ________________________________

    J'aime

  2. Bonsoir,
    Voilà bien longtemps que je suis tes articles depuis la France.
    Je me demandais comment prendre contact avec toi, après toutes ces années passées.
    Ce jour, je sens de la nostalgie, de la tristesse. Ce n’est pas le Jean gai, meneur que j’ai connu…..
    Alors quelques souvenirs vont peut-être te donner motif à revenir sur des moments heureux et légers.
    Très affectueusement.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s