La fameuse « diaspora chinoise » devient un atout… en cours de Routes !

Les Chinois hors de la mère-patrie c’est-à-dire à l’extérieur de la Chine sont connus pour avoir fui depuis des siècles mais aussi dans des années plus récentes.

Les conflits internes entre diverses ethnies écrivant la même langue mais ne la parlant pas de la même façon ont rejeté à l’extérieur  de l’Empire du Milieu des dizaines de milliers de Chinois au fil des siècles mais qui se sentent pourtant toujours Chinois ; et pour toujours !

Et c’est le mot grec « diaspora » qui s’applique le mieux à cette migration de population qui reste culturellement en contact avec le pays d’origine.

Depuis le XII°ième siècle, effectivement, autour de la Mer de Chine, la diaspora a créé des îlots chinois un peu partout en Asie du Sud-Est, et ceci avant l’arrivée même de la colonisation européenne. Etrange destin puisque le plus souvent les colons européens se sont appuyés sur ces minorités locales pour developper le commerce intercontinental et même plus pour servir parfois de traits d’union avec des peuplades indigènes difficiles à comprendre et à faire bouger.

Ces bases avancées chinoises s’avèrent aujourd’hui des atouts cruciaux pour le développement extérieur de la Chine ! Certes, le Vietnam a toujours été combattif contre son ennemi du Nord mais les temps changent. Certes Singapour est une ville chinoise…

La domination des Empereurs chinois n’est-elle pas en train de reprendre ? L’Asie du Sud-Est le craint. En effet, la presque totalité de la population active dans le business de Bangkok est d’origine chinoise… Les Chinois sont avant tout de très bons commerçants. Leur vraie nationalité c’est le business. Alors, on n’oublie pas d’être chinois, membres des associations chinoises. Oeuvrant dans Chinatown ou non. Chacun a toujours lu son journal en chinois, et rarement appris le Thai. A l’import ou à l’export, on ne pense pas, on travaille. Dans les ruelles et à n’importe quel prix. Et à n’importe quelle heure …

La Chine est devenue le premier émetteur mondial de touristes, avec dix millions en 2000, 57 millions en 2010 et 158 millions en 2018. Les marges de progression sont considérables car moins de 10 % la population possède un passeport.

Les routes de la Soie, le grand projet de la Chine dominante actuelle, seconde puissance économique mondiale, s’appuient sur la Diaspora. La Chine, avec elle, espère bien gagner. Cela prendre le temps qu’il faudra …

JMDF

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s