Toyota entre Valenciennes et Bangkok

Si Toyota France vient de décider d’agrandir son unité de montage des voitures Yaris à Valenciennes (site d’Onnaing) dès 2018 sur un programme ambitieux d’investissement de 400 millions d’Euros, c’est probablement parce que la stratégie du groupe japonais d’automobiles est globalement bien pensée et que la Yaris s’adresse au marché européen.

Toyota Motor Corp, la maison mère établie à Tokyo, vient par ailleurs de décider d’établir à échéance 2020 une unité de production, située en Thaïlande, de ses batteries pour les voitures hybrides assez bien répandues dans ce pays et dans tout l’Asie du Sud-Est. Et même en Chine.

En effet, les prévisions du fabricant japonais annoncent un boom des véhicules hybrides dans la prochaine décennie. Dans le même temps, le concurrent Nissan et le français Renault travaillent sur les nouvelles générations de batteries de voitures tout électriques. Il est vrai que les taxes à l’importation dans certains de ces pays incitent à fabriquer les voitures ou tout au moins à  assembler les pièces détachées sur place. C’est déjà le cas dans la province de Chachoengsao tout à côté de Bangkok.

Est-ce que le monde Toyota tout entier sera ensuite fourni de batteries produites en Thaïlande (plusieurs millions de pièces) ? – Pas impossible en 2030.

Est-ce que la voiture électrique sera répandue partout en 2030 ?

Ou seulement hybride ?

En attendant, regardons Tesla, sans tester.

JMDF

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s