Une « muraille flottante » descend maintenant le Mékong

Les choses sont claires dans les films de Kung Fu : les chevaliers étrangers se présentant devant les hérauts chinois ne connaissent de négociations qu’à coups du duels sportifs et violents ou bien à coups d’échanges de sabres sanglants entre délégations aguerries. Les bagarres sont époustouflantes Et ce sont toujours les bons qui gagnent.

Il est permis de penser que les cinq pays du Mékong que sont le Myanmar, la Thaïlande, le Laos, le Cambodge et le Vietnam sont unanimement « remontés », comme cinq poissons dans une nasse, chacun avec ses propres raisons, contre le sixième membre de la communauté qu’est la Chine ! La Chine non seulement est entrain de devenir la première puissance mondiale mais … ce sont de Chine que proviennent la plupart des eaux de ce fleuve mythique qu’est le Mékong.

Hé bien non ! Réunis hier au Cambodge, les représentants des pays du Mékong ont réussi à s’entendre sans bagarre outrancière. Au contraire, un plan quinquennal de coopération a été adopté par les six pour toutes les choses relatives au développement économique possible le long de ce grand fleuve se jetant dans le Mer de Chine par le Delta du Vietnam. Bravo !

Néanmoins, il n’est pas impossible de penser que le roi du Kung Fu, au demeurant le premier ministre chinois Li Keqiang, ait proposé ce plan aux cinq ministres des affaires étrangères présents à Phnom Penh, ait imposé ses vues ou tout au moins imposé ce joli « deal pacifique » qui permettra peut-être dans les cinq prochaines années de préserver à la fois les intérêts du Mékong et les intérêts chinois, si … !

Bref, est-ce un bon deal ?  Certaines têtes n’étaient-elles pas sous le glaive ? Le Cambodge nouveau « copain » de la Chine a t’il joué le rôle du metteur en scène ?

Vive la paix, la prospérité et la coopération. Les relation amicales et le développement économique des intérêts communs et partagés…

Dommage que chacun sente à ces propos que chacun est bien chez soi si l’autre n’interfère pas dans les affaires du voisin … Alors, il coulera encore bien de l’eau du Mékong dans les rivières du Kung Fu et le sang des acteurs ne sera pas versé puisqu’il n’y aura pas de dispute.

Des millions de gens vivants sur les rives et sur le fleuve, se souciant si peu de l’environnement, vont en témoigner pendant cinq ans, un peu prisonniers de leur destin et étonnés de ne pas comprendre ce qu’est une « muraille flottante » mais … Ils verront passer bien des Chinois …

Ensuite, peu importe ce que deviendront ces pauvres gens-là … !

JMDF

JMDF

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s