la croissance militaire

En Thaïlande,

l’année économique se termine d’ordinaire fin septembre,

et les résultats de la croissance mensuelle du pays fin juin laissaient prévoir des chiffres de la production atteignant péniblement une hausse annuelle de 3 % (dans le même temps, des pays voisins ont des prévisions de croissance au moins double !). Devant les mécontentements grandissants des principaux acteurs civils et l’ambiance morose d’une monnaie en baisse comme les exportations, le prix du riz, la consommation intérieure, le gouvernement tente désespérément de relancer l’investissement public et espère sans trop y croire atteindre pour 2015 une croissance de 3,2. Un « coup » pour rien ?

3,2 ou … 2,2, cela ne semble pas impossible.

Le pays est en récession ? Un mot qui, dans l’état actuel du Siam de la Junte, prend un parfum très prenant. Le kaki est-il un fruit aux clignotants rouges ? Le prix du riz qui fut un cheval de bataille de la fin du gouvernement précédent semble le confirmer.

Ne nous voilons pas le képi, la croissance est en baisse et le reste est en berne. Sans les militaires, avec la chienlit politique des Jaunes et des Rouges, la croissance aurait été nulle. Tout dépend donc de la ligne de mire…

Le projet de nouvelle constitution, dans ce contexte, ne fait pas non plus l’unanimité et que se passerait-il du degré d’optimisme de la population (et de ses dirigeants installés au pouvoir pour remettre « de l’ordre ») si, dans quelques mois, un NON surgissait des urnes d’approbation de la nouvelle constitution … ?

Une réflexion sur “la croissance militaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s