Un air de galanterie

La galanterie n’est pas toujours d’ouvrir la porte à une dame. Une fois sur deux c’est plutôt à l’homme de rentrer le premier dans un endroit inconnu. Inconnu par l’un ou l’autre et encore plus si inconnu par les deux personnes.

En revanche, l’homme qui pousse la porte et entre le premier se doit alors de tenir la porte pour faire entrer la dame avec élégance et la laisser éventuellement passer devant, si elle le souhaite ou si elle souhaite ne pas suivre l’homme ni marcher à ses côtés.

Lorsqu’une dame arrive à table pour rejoindre des personnes prenant un repas, les hommes (ses futurs voisins) doivent se lever par galanterie et éviter tout autre contact physique, sauf si la dame tend elle-même la main en saluant les convives mais dans ce cas ne jamais la lui serrer. Ce serait un mauvais accueil.  

Dans les autres cas, lors des déplacements d’un couple, il est de bonne galanterie et de plus en plus à la mode aujourd’hui de laisser passer une dame devant ! Sauf dans les escaliers où un homme passe toujours en principe devant une femme et ne la laisse pas monter la première et montrer ses arrières… 

Excepté lorsque l’escalier est dangereux – par exemple une échelle en montagne ou des marches abimées d’un vestige – et où se trouver derrière permet d’anticiper toute chute possible. C’est la moindre des galanterie.

JMDF 12/12/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s