Plébiscite dans un mois sous surveillance.

La tension monte légèrement de manière indicible à Bangkok un mois avant les élections du 7 août 2016 pour le référendum (d’adoption ou de refus) du projet de Constitution. Les Thaïlandais semblent avoir peur d’en parler.

La junte au pouvoir veut tout faire pour que son projet (The Charter) soit adopté car ce serait rendre l’an prochain le pouvoir aux civils et aux partis politiques sans que l’Armée ne perde tout droit de regard sur les politiciens. Pour cela toute campagne électorale est actuellement interdite.

Sept étudiants de l’Université de Thammasat ont été arrêtés par la Police le 23 juin pour avoir fait ouvertement campagne sur leur campus contre le projet. Une chaîne de télévision est suspendue ce jour pour un mois.

Des slogans apparaissent chez les jeunes et surtout sur les réseaux sociaux pourtant très surveillés : « Faire campagne est un droit  » !

Pendant ce temps, le gouvernement met en place dans chaque province des Centres de préparation du scrutin, chargés de manager dès maintenant la situation, de façon à ce que tout se passe dans … l’ordre !

Et de préférence sans le moindre commentaire public sur le texte proposé qui ne plait guère aux anciens partis politiques aujourd’hui menacés de … dissolution !

Dans le fond, tout le monde est obligé de rester neutre (même le pouvoir ?).

Et quand même de répondre OUI le 7 août ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s