Croissance Asiate

L’année 2015, économiquement trouble ou inflective pour la Chine, voit les pays de l’ASEAN poursuivre, chacun de son côté, et forcément aussi en mutualisant leurs échanges en vue d’un grand marché, la progression de leur produit intérieur brut avec plus ou moins de succès.

Eclairage sur nos voisins et amis :

Alors qu’au Viet Nam, la croissance devrait atteindre pour l’année écoulée 5,6 %, on sait déjà que la Thailande sera à 2.9 en 2015 et que le Cambodge poursuivant sa progression de manière constante, devrait atteindre au moins 7,4 %, lorsque les statistiques seront publiées.

L’année 2016 devrait maintenir, en principe, à peu près les mêmes disparités. Cependant il est permis de penser que les efforts de la junte militaire permettront sans doute à l’économie thaïe de revenir cette fois à 3 % (5 avant la crise), pendant que son voisin de l’Est s’essoufflera, lui, à … 7 %, avant de probablement baisser un peu plus pendant les années électorales 2017 et surtout 2018 qui pourraient peut-être ralentir les investissements en plein boum depuis dix ans ?

 En 2016, la conjoncture de l’ASEAN devrait rester dans le fond un peu froide, dans l’attente de grands investissements régionaux souvent annoncés mais pas encore financièrement finalisés.

Les trains à grande vitesse Nord-Sud et Ouest-Est changeront tellement de choses par la suite… Plus tard !

what a pity mes sans soeurs !

Chers amis du Blog,

Meilleurs vieux de bonne et heureuse année 2016 à tous mes lecteurs au courant et mes lectrices citées !

Ah ah ah , c’est ma première de l’année… Sorry.

Mon site est resté silencieux quelques semaines, non pas parce que j’avais trop de cartes de vieux à écrire… mais parce que j’avais franchi les frontières pour passer NOËL ailleurs et prendre soin de quelques bons amis…

Or, arrivé dans ce pays que je ne citerai pas – vous comprendrez pourquoi – il me fut impossible d’accéder à mon propre site Jeanmoreldefroissart !!! Moins de chances que vous puisque les stats montrent que vous avez été nombreux à profiter d’un jour libre pour le consulter (fort aimablement, merci !).

Sitôt atterri à Phnom Penh la connexion est revenue, comme par hasard. Eh bien oui, au Cambodge, la censure, puisque c’est de cela qu’il s’agit, n’a pas autant … qu’ailleurs.

Bref, il est clair-voyant qu’au royaume des aveugles les borgnes sont rois ?

Ainsi va la vie, l’écriture et la liberté. Mais, je vous assure que je place la Paix avant tout dans ces vieux vœux qui ont pris un an et une ride, celle de l’interjection.

Au moins, chers amis qui parfois essayaient de lire le second degré, maintenant vous saurez que vous aviez raison et que à l’avenir vous aurez encore plus raison.

JMDF