Quantum est ignorée

Quantum Genomics est une société française « branchée » dont toute la production (recherche) se vend à l’étranger. Elle est loin de faire partie du CAC 40 et sa recherche en biotechnologies est peu connue des Français (comme celle de la Société Valneva à Nantes d’ailleurs !), tout comme son domaine de prédilection : la possibilité d’améliorer le traitement des maladies cardiovaculaires !

C’est une société biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments cardiovasculaires, fondée sur le mécanisme d’inhibition de l’aminopeptidase « cérébrale ».

En anglais : Brain Aminopeptidase A Inhibition ou B A P A I.

Outre qu’elle est la seule société au monde à poursuivre cette approche ciblant directement le cerveau dans ce type de maladie si répandue de nos jours, elle s’appuie sur plus de vingt années de travaux en recherche fondamentale et clinique dans les plus grands centres français (INSERM, CNRS, Collège de France, Université Paris-Descartes).

Quantum Genomics a pour objectif de développer des traitements innovants de l’hypertension artérielle compliquée. 30% des patients sont mal contrôlés ou en échec de traitement pour de l’insuffisance cardiaque (un patient sur deux diagnostiqué meurt dans les cinq ans).

Cette Biotech française est basée à Paris et à New York.

JMDF

Vers un Pakistan talibanisé ?

Quand tout le monde s’intéresse à l’avenir de l’Afganistan, il me parait aussi sinon plus sérieux de se demander ce que deviendra le Pakistan dans le contexte nouveau de cette région. Et quel rôle le Pakistan jouera dans les prochaines années avec ce contexte géopolitique international en plein branle-bas (ou Biden-bas !) ?

Ce pays – la République Islamique du Pakistan quand même ! – qui a soutenu depuis 20 ans, plus ou moins ouvertement la guérilla Talibane à sa frontière est certainement encore plus un danger pour la sécurité dans le monde que le nouveau pouvoir à Kaboul. C’est un grand pays. Sa population de 220 millions d’habitants comprend pour moitié des Musulmans particulièrement pieux. Euphémisme ?

Toute l’Histoire de ce pays est liée à sa frontière avec l’Inde issue de l’ancien Empire colonial brittanique et de conflits armés particulièrement violents dans les années 1950. Ces deux pays possédant l’arme nucléaire se regardent en chiens de bronze depuis des décennies et la religion n’est pas la moindre des raisons de ces divergences régionales, politiques et militaires, et pas moins la cause de cette haine désormais irréversible.

Aussi les amis des uns sont les ennemis des autres. Les Américains ayant choisi de soutenir l’Inde dans le camp occidental – L’Inde qui méprise foncièrement la Chine – il est facile de penser que les Pakistanais et les Afgans sont prêts à se jeter dans les mains de leurs ennemis.

Islamabad aujourd’hui considère désormais la Chine comme un partenaire stratégique. La meilleure preuve est l’intensification des flux d’armes ces dernières années. Quand aux investissements économiques chinois au Pakistant ils rappellent la route de la Soie que l’Empire du Soleil Levant tente d’imposer au Nord de l’Inde (mais aussi au Sud au Sri Lanka pour des raisons maritimes) et qui se manifeste par des avancées que l’on devine dangereuses de la superpuissance communiste dans ce pays comme dans bien des états de l’Asie du Sud-Est.

Dans ce sens, le Pakistan, Etat militaire sans doute avant tout, fort de ses relations avec la Chine, se sent encouragé à gérer sa propre sécurité et sa propre attitude face au monde occidental non islamique. Il est en train de choisir son camp et l’arrivée des Talibans au pouvoir en Afganistan renforce ce sentiment de répoussoir vis-à-vis de ceux qui veulent imposer un monde des droits de l’Homme.

Mieux même l’arrivée au pouvoir des Talibans en l’Afghanistan devrait entraîner une forme nouvelle d’acceptation du « jihadisme » puisque le Pakistan est traversé par les pires extrêmistes musulmans régilièrement mobilisés dans les rues y compris contre la France et les caricatures de Mahomed.

L’Occident reste en relative bonne relation avec ce beau pays qu’est le Pakistan parce que celui-ci s’associe officiellement à la lutte contre le Terrorisme international mais pour combien de temps ? Islamabad a trop protégé les extrêmistes Afgans pour maintenant les condamner et demain les sommer de quoi que ce soit. Ben Laden était bien caché au Pakistan.

Les Américains s’en souviennent. Puisse le monde aussi ne pas être aveugle devant une telle armée, toute puissante, danger pour le monde si elle prenait les mauvais choix ou si par contagion elle devenait elle-aussi fanatique.

JMDF

Un Bouddha en appel d’offres pied de nez aux Talibans

Bonjour les amis.

Ce Bouddha monumental de 900 kilos (pierre venant de Phnom Kulen au Cambodge) est à vendre dans la boutique de brocante que j’ai visitée ce samedi à la recherche d’une chaise pliante / Plus rien à vendre dans la boutique pour ces pauvres gens, que ce qui est visible derrière la statue. Le vendeur n’a plus le sou. Cette pièce provient d’un grand hôtel qui a fait faillite l’an dernier et était en vente à 900 USD.

Je peux l’acquérir pour 350 + 50 de camion élévateur.

  1. J’ai dit ces derniers jours et répété à tous mes proches que je ne voulais surtout pas de cadeau pour mon anniversaire du 29 août. Les anniversaires c’est bien pour les jeunes… Un gâteau suffira. Voire une bouteille (mon bar est fourni). Et j’ai tellement appris à haïr cette chanson de circonstance depuis presque 70 ans, et reprise dans tous les bars du monde entier (sauf le mien) !
  2. Vous savez, j’ai tellement tout ce qu’il faut, des bibelots, des costumes (8), des vestes (12), des t-shirts (30) et des cravates (50) que je ne mets plus. Des stylos qui ne servent plus. Une vingtaine de casquettes, une dizaine de montres, autant de paires de lunettes, une voiture, deux motos, un tiroir de chaussettes à jeter. Des chaussures inutiles. Des assiettes et des bols. des poêles et des woks. Des tables en bois précieux, des chaises un peu raides, un alignement d’antiquités khmères qui font de ma maison un Musée, trois TV, des coussins et même une raquette à tuer les moustiques.
  3. Mais je me dis soudain que si je trouvais 40 personnes qui mettent 10 chacune pour mon anniversaire, cela fera plaisir au vendeur autant qu’à moi, cela ferait le plus lourd cadeau de ma vie incroyable et surtout 40 personnes qui pourront venir le voir dans mon jardin de Siem Reap où il sera installé sur un socle à construire avant le 29 et où restera bien sûr visible par vous avant et même après ma disparition (sauf si la planète explose).
  4. *
  5. 40 ! ça fait beaucoup d’amis généreux mais si vous êtes en couple… ma foi.
  6. Surtout n’envoyez pas d’argent. L’achat ne sera déclenché que quand j’en aurais 30 promis !
  7. Et on verra à ce moment-là.
  8. 10 euros pour un petit monument. Un mètre de haut et un peu moins de large. Il serait sur un socle d’au moins un mètre à construire.

JMDF / 15 août 2021 – Buddha me récompense déjà de cette idée (aussi étrange que spontanée) car je viens d’apprendre que … j’aurais (enfin) un vaccin ce lundi (payant !)

  1. *
  2. Bon mois d’août à vous.

En Jamaïque, on sprinte !

La Jamaïque est vraiment devenue depuis vingt ans le pays le plus rapide du monde. Connaissez-vous le recordman Usain Bolt ?

Ce n’est pas dû à la musique reggae, bien que les Jamaïcains dansent toute leur jeunesse, mais sans doute à leurs habitudes culturelles, au climat des Caraïbes et à leur pépinière … d’entraîneurs ! L’affaire en or du pays, c’est la course de vitesse et c’est essentiellement le sprint.

Aux J.O. de Tokyo, une nouvelle fois tous les coureurs jamaïcains se sont illustrés. Sauf au 100 mètres masculin remporté cette année à la surprise générale par un Italien devant un Américain.

Néanmoins, les femmes ont pris le relais dès le 31 juillet 2021 ! Et pas seulement pour la médaille d’or de la plus belle des épreuves. Effectivement les sprinteuses jamaïcaines ont réussi un triplé sur le podium. Un triplé, en finale du 100 m, avec la victoire d’Elaine Thompson-Herah. Déjà titrée à Rio en 2016, elle devance Shelly-Ann Fraser-Pryce et Shericka Jackson. Quel succès !

Elaine Thompson-Herah, un nom à retenir a remporté sa deuxième médaille d’or consécutive sur l’épreuve de sprint, assortie du deuxième chrono le plus rapide de l’histoire en 10 sec 61 (vent -0,6 m/s). 

Toutefois, je vous engage à soutenir une sprinteuse ivoitienne ! En effet, Marie-Josée Ta Lou, un nom qui sonne bien à nos oreilles francophones vient de Côte d’Ivoire. Elle a pris dans cette même course la 4e place, celle de la médaille en chocolat, comme on dit. Or, c’était déjà le cas aux Jeux de Rio ; quatrième sur 100 et sur 200 m. De quoi se sentir maudite ou d’avoir désormais trop de respect pour les Jamaïcaines.

A suivre aux Jeux de Paris 2024, d’accord ?

JMDF

Nouveau Malaise en Malaisie

« Le pays s’enfonce dans une grave crise politique »

Le Premier Ministre malais, nommé par le Roi l’an dernier contrairement aux attentes des partis politiques, vient progressivement de déclencher une gronde qui enfle de jour en jour.

Cette tension politique à Kuala Lampur est montée d’un cran, le 2 août, lorsque des députés ont été empêchés de siéger au Parlement. Une session extraordinaire devait avoir lieu malgré l’état d’urgence, mais celle-ci a été annulée au dernier moment à la demande du Premier ministre, évoquant un cas de Covid-19 dans le bâtiment. La décision a immédiatement provoqué l’ire de l’opposition, qui dénonce une excuse pour échapper à un vote qui pourrait faire tomber le gouvernement. 

Plusieurs députés, dont les deux grands rivaux de la politique malaisienne, Mahathir Mohamad, homme de droite, ancien Premier Ministre et Anwar Ibrahim, homme de gauche, à qui était promis le siège de Premier Ministre par le précédent qui a 96 ans (!) ont ainsi à leur tour réclamé la démission du Premier Ministre actuel. Cependant, ils ont été stoppés  par les boucliers des forces de l’ordre. 

La situation sanitaire d’un Covid trop présent est l’alibi du pouvoir qui se maintient en place malgrè tout !

Seules une démission ou bien des élections générales pourraient apaiser les tensions actuelles de la politique malaise mais le Covid empêche toute idée d’élections rapprochées. Aussi le malaise va t’il tenir en Malaisie des mois encore ?

Le palmier cambodgien est un Talipot

Une boule de verdure en haut d’un grand mât !

Le palmier Talipot – Corypha umbraculifera, – est un palmier géant de 20 à 25 mètres de haut, pouvant aller jusqu’à 35 mètres. Considéré comme le champion du monde des palmiers.

Ce palmier est vraiment gigantesque dans toutes ses parties. Son énorme couronne qui domine un tronc gris clair presque lisse (on distingue des cecles qui doivent révèles années. Elancé, droit, rigide, il comporte en son sommet un feuillage élevé (une trentaine de feuilles d’un vert puissant) pouvant atteindre 10 mètres de large et plus de 15 métres de diamètre (comme un parapluie tropical ?). Contrairement au cocotier où il faut éviter de se protéger de la pluie ou du vent (une noix qui chute de trente mètres est mortelle), rien ne tombe du Talipot à moins que ses feuilles mortes (qui peuvent quand même peser quelques kilos).

Les Français au Cambodge l’ont appelé « le latanier » en observant ses feuilles autrefois utilisées pour l’écriture des textes sacrés.

Il se trouve en Asie du Sud-Est, au Sri Lanka et en Inde (Maurice, Madagascar, Nord autralien, Philippines ?) dans les zones uniquement tropicales.

Les feuilles magnifiques, en forme d’éventail sont portées par un pétiole denté. Elles peuvent après transformation servir de parchenin. Le palmier ne produit rien mais il est utile pour abriter population et bêtes du soleil ou de la pluie. Il fleurit une fois par siècle (le mâle ou le femelle, comme les papayiers les mâles n’ont pas de fruits mais des fleurs ?) et puis meurt peu après !

Un Talipot = un siècle.

*

le terme de tallipot est emprunté au malay ālam tālipat,

au hindi tālpāt,

du sanscrit tālapattra « feuille de tala », composé de tāla « palmier » et pattra « feuille ».

JMDF

Comment Nanterre peut juger du Cambodge ?

L’action en justice en France des quatre-vingts villageois « Bunong » contre les représentants français du groupe international Bolloré qu’ils accusaient de spoliation de leurs terres cambodgiennes considérées comme sacrées a été jugée « irrecevable », par le tribunal de Nanterre.

80 villageois de Busra, dans la province du Mondulkiri, poursuivaient la Compagnie du Cambodge et la société Socfin-KCD, deux sociétés appartenant au groupe Bolloré, pour s’être accaparé de leurs terres en 2007 afin d’y développer des plantations d’hévéas 

En 2019, une dizaine de membres de l’ethnie Bunong avaient témoigné devant le tribunal de Nanterre. Le mode de vie des  Bunongs est fondé sur la sacralisation de leurs forêts, sur une agriculture itinérante et surtout la collecte des divers produits, végétaux et animaux, de la forêt. 

Ils reprochaient de plus à Bolloré la destruction au Cambodge de lieux de culte et d’arbres centenaires considérés comme des divinités. Ils s’estiment actuellement spoliés de leur forêt ancestrale.

Les plaignants affirmaient aussi que leur expropriation a entraîné à la fois une perte de revenus et les a privés des moyens de subsistance.

L’action contre le groupe Bolloré jugée irrecevable. Quel scandale !

Les plaignants ont été déboutés il y a quelques semaines, en pleine pandéme de 2021, par le tribunal judiciaire de Nanterre. « Il résulte qu’aucun des 80 demandeurs et intervenants volontaires ne justifie d’un droit réel ou personnel pour exploiter les terres litigieuses ».

« L’action engagée par chacun d’eux sera dès lors déclarée irrecevable pour défaut de qualité et d’intérêt à agir », précise la décision.

N’ont-ils pas fourni un extrait de naissance valide ces indigènes ?

En novembre 2019, le tribunal de Nanterre avait invité les paysans à produire « des preuves » établissant leurs droits sur ces terres cambodgiennes ancestrales et un document justifiant l’état civil de chacun.

« Ce jugement est stupéfiant et en décalage avec le droit international pour les peuples indigènes, car le tribunal a rejeté les documents permettant d’établir l’identité et la relation avec les terres de mes clients » a réagi auprès de l’AFP l’avocat des paysans Me Fiodor Rilov, qui a fait appel de ce rejet devant la cour d’appel de Versailles.

Selon le jugement de vendredi, les paysans doivent payer une  » indemnité de procédure » de 20 000 euros, à Bolloré ainsi qu’à la société Compagnie du Cambodge. Nous vous recommandons aussi :

Un nouvel élan pour la province de Mondulkiri au Cambodge DÉVELOPPEMENT Publié le 06 avril 2021

Des paysans cambodgiens témoignent en France contre le groupe Bolloré JUSTICE Publié le 02 octobre 2019

Comment à Nanterre où l’on réclame des titres de propiétés à des tribus centenaires, peut-on juger du bien fondé d’une telle spoliation par des investisseurs sans scrupules qui détruisent des fôrets primaires partout et depuis des années ?

JMDF avec le Petit Journal Cambodge

Le Cambodge envoie trois athlètes aux Jeux

Délégation cambodgienne aux Jeux olympiques de Tokyo

Les équipes nationales cambodgiennes d’athlétisme et de natation sont présentes pour les Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo, au Japon avec un ferme engagement à soutenir l’esprit : « le sport vit dans la paix ».

On apprend sur le site du Commité National Olympic du Cambodge que deux nageurs Hem Puch, 22 ans, et Khoeun Bunpich Morakad, 17 ans, et un coureur, Pen Sokong, 28 ans ont été sélectionnés pour participer aux Jeux olympiques de Tokyo.

Les deux nageurs participeront à la course de 50 mètres en nage libre et le coureur au 100 mètres.

« Même si seulement trois de nos athlètes vont prendre part aux Jeux, cette participation démontre l’esprit du mouvement olympique au Cambodge », a déclaré Vath Chamroeun, secrétaire général du Comité national olympique du Cambodge. 

« Gagner ou perdre est une chose, mais ce qui est important, c’est pour montrer notre soutien aux Jeux Olympiques qui promeuvent le sport pour la paix dans le monde » a t il ajouté

« Les Jeux montrent notre unité comme un seul homme pour lutter contre la pandémie et ils enverront également un message d’espoir, de paix et d’unité de l’humanité pendant et après la crise de la pandémie. » a-t-il poursuivit.

Nos champions se sont entrainés dur pour les jeux

Hem Kiry, secrétaire général de la Fédération khmère de natation, a déclaré que Hem Puch détient actuellement un record personnel de 24,92 secondes pour le 50 mètres nage libre et Khoeun Bunpich Morakad de 29,99 secondes sur la même distance.

« Ce sera leur première participation aux Jeux olympiques, et nous espérons qu’ils obtiendront de bons résultats, en battant leurs records actuels« , a-t-il déclaré à Xinhua.

Ils se sont entraînés durement au cours des trois derniers mois au Stade olympique national et au Complexe sportif national Morodok Techo à Phnom Penh, nageant environ 16 kilomètres par jour. Hem Kiry a ajouté qu’ils s’entraînaient environ six heures par jour, du lundi au samedi, et qu’ils étaient tenus de rester au centre d’entraînement sans rentrer chez eux afin d’éviter toute infection par le COVID-19.

Avant son départ pour les Jeux, Pen Sokong a déclaré « Ce sera ma première participation aux Jeux olympiques, et j’espère que je pourrai établir un nouveau record pour moi-même, car je me suis entraîné dur depuis le début de l’année« ,

Le Cambodge n’a pas pu participer aux Jeux Olympiques de 1972 à 1996 à cause de la guerre civile du pays et est devenu un membre actif du Comité International Olympique après.

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 22/07/2021 à 19:30 | Mis à jour le 23/07/2021 à 10:00 Photo : Délégation cambodgienne aux Jeux olympiques de Tokyo source AKP

JO – Taiwan est présent !

Les Jeux Olympiques sont universels. Il y a d’ailleurs plus de délégations que de pays dans le monde.

Ainsi la Chine est la seule nation chinoise inscrite à l’ONU mais pour les J.O. tous les quatre ans la République de Taiwan est ,bien sûr, présente avec ses athlétes. A cette occasion, le pays est inscrit en tant que « Taipei chinois » comme cette année à Tokyo !

Alors que les Chinois continentaux semblent forts dans presque toutes les disciplines, les Taiwannais semblent spécialisés dans des disciplines plutôt « indoor » ou en individuels utilisant des accessoires. D’ailleurs les deux premières médailles obtenues par les Taiwannais sont en sport de combat, l’une en argent au Judo masculin (victoire d’ailleurs contre notre médaille de bronze Luka Mekheidze), battu en finale contre le Japonais Takato ; et l’autre, féminine, en bronze au Taekwondo.

Des débuts prometteurs, alors que tous les espoirs restent permis en tennis de table, en Gymnastique, en Haltérophilie ou encore en Badminton et en Tir à l’arc.   

L’archère An San est entrée dans l’histoire de son pays en devenant la première sportive sud-coréenne à remporter trois médailles d’or olympiques. Mais cette incroyable performance a été éclipsée par des critiques. Au pays du matin calme, certains lui reprochent ses cheveux courts synonymes de « féminisme ». Quelle triste attitude devant une remarquable championne.

An San n’a pas tremblé et a tout raflé. L’archère sud-coréenne a remporté aux Jeux olympiques de Tokyo l’or en individuel, en double mixte et par équipe dames. En remportant trois médailles olympiques, la championne Taiwannaise, âgée de seulement 20 ans, est entrée dans la légende.

Cette performance n’avait encore jamais été réalisée par un ou une athlète aux Jeux d’été.

JMDF

Cambodge, coup de clairon du 14 juillet 21

Lettre ouverte à Mme S. … (et à notre Députée aussi !) pour lui souhaiter une bonne fête nationale (l’assistante du Consul à PP).

La communauté française est désemparée en ce jour de 14 juillet. Nous n’avons plus d’Ambassadeur du tout à Phnom Penh. Nous avons eu droit à un charmant (un peu brutal quand même a posteriori ?) « au revoir » de notre « Excellente » mais pas droit à de nouvelles promesses de vaccins … du tout !

Plus de Consul non plus dans cette Ambassade bien vide, et là même pas à un au revoir et encore moins de réponses aux attentes des expatriés français angoissés par la monté du Covid. Pas plus de Consuls honoraires à Siem Reap et Sihanoukville ! Pas plus de réponse à mon message…

En ce jour de 14 juillet 2021, sommes-nous tous invités dans les jardins de l’Ambassade comme il était ici de tradition depuis 1992 ? Que nenni ! Qui répond encore ? Y a t’il un « chargé d’affaires » ? Quel est son nom ? Le siège est vide ? L’Ambassade est-elle en vacances ? Oui, vacance…

Qui prend la responsabilité d’assurer ici la santé des Français. Sans doute pas ceux pour qui nous venons de voter le mois dernier et qui n’ont guère de réponse non plus, excepté « sinopharm », prenez rendez-vous ? Vous rentrez, vous, en vacances en métropole ? Avec quel « pass » ?

Les expatriés au Cambodge de plus de 60 ans n’entendent rien de rassurant sur le plan sanitaire. Alors qu’à Bangkok et à Yangon, on vaccine dans les Ambassades… !

Vacance.

Voulez-vous en ce jour nous faire chanter la Marseillaise ? – Oui, nous allons la crier bien fort car ce vide est inadmissible, Madame, et vous pouvez faire savoir au Quai d’Orsay que la colère monte.

La patience diplomatique a ses limites.

Salutations tricolores. JM

JMDF 17/7